Votre navigateur ne supporte pas JavaScript et vous n'avez pas accès à toutes les fonctionnalités du site.
Veuillez vérifier que JavaScript est bien activé sur votre navigateur.

La Gazette de Michel n°270

SUR LA POINTE DES PIEDS

Huit buts marqués, huit encaissés, aucune victoire, aucune défaite, une qualification. Facile d’en déduire que les quatre premières rencontres officielles de la nouvelle saison se sont toutes achevées sur un nul.

 

Celui des U.19, 2 à 2, contre Saint-Maurice-l’Exil est agrémenté, d’une qualification pour le prochain tour de la CGCA, à l’issue de l’épreuve fatidique des tirs au but, 4-2.

Menés par deux buts d’écart par les Isérois, ils ont réussi à revenir au score par l’intermédiaire de Matis Bonnefont, souvent là où on ne l’attend pas, surtout l’adversaire puis par Antoine Paccalet, dont la tête égalisatrice témoigne de son engagement total et de tous les instants.

Bravo à tous !

 

Pour n’avoir pas su concrétiser pendant leurs temps forts, deux tirs sur la transversale entre autre, le FLC 2ème série C, a dû se contenter du nul, 2-2, contre les Algériens du Chambon-Feugerolles, ravis de l’aubaine.

Jérôme Laurisse, deux fois à point nommé, a montré son efficacité devant la cage et donné un avantage que le commun des footballeurs croyait insurmontable.

Dommage !

 

Dans l’obligation de jouer à dix, Didier Duranton étant contraint et forcé de troquer sa tenue de parfait footballeur pour celle d’arbitre-assistant, le FLC 2ème série D, à bout de souffle, a arraché le nul, 3-3, face aux Algériens du Chambon-Feugerolles (bis).

Si Lakhdar Saadi, auteur du doublé, a marqué la partie de son empreinte, Sylvain Masiulis, également buteur, pestait sur ceux qui n’ont pas encore renouvelé leur licence.

Coupable négligence !

 

Il a manqué cinq minutes aux seniors d’Honneur Régional pour ramener de Saint-Genis-Laval, néo-promu, une première victoire. Au final, ils se contentent du nul, 1-1, Kerwan Léonard étant forcé de concéder un pénalty sur une intrusion locale dans la surface de réparation.

Auparavant, Jonathan Alisso avait donné l’avantage aux siens parmi lesquels n’évoluaient pas moins de sept mutés dont Hamid Draoui & Andy Gonichon. Si la cohésion a quelque peu fait défaut, la condition physique a manqué pour terminer le match avec fraîcheur et lucidité.

Sylvain Burgio en est pleinement conscient et va s’atteler à y remédier.

Au travail !

En savoir plus sur l'auteur

FOOT Saint-Chamond